Le Temple de la renommée de l’aviron canadien reconnaît et célèbre les réalisations des rameurs canadiens aux plus hauts niveaux du sport, ainsi que ceux dont les efforts ont contribué directement à ces résultats. Ces histoires individuelles sont une source d’inspiration pour les Canadiens et les autres et contribueront à promouvoir le sport et son histoire étonnante.

Billets – Eventbrite

Rowing Canada

Soyez des nôtres

Le jeudi 22 août 2024 à 18 h 30
Royal Canadian Legion Branch 350
57 Lakeport Rd, St. Catharines, ON

Dans le cadre de la programmation des Championnats du monde d’aviron 2024 – senior, U23 et U19, nous vous invitons à vous joindre à nous pour une réception spéciale alors que nous reconnaissons et célébrons les intronisés suivants au Temple de la renommée de l’aviron canadien 2023 :

Athlète : Derek Porter

Champion du monde, triple olympien et médaillé d’or et d’argent olympique, Derek Porter a eu une carrière d’aviron légendaire. Porter a connu un succès rapide en simple masculin en remportant l’or aux Championnats du monde d’aviron de 1993 en République tchèque, suivi d’une médaille d’argent olympique aux Jeux olympiques d’été de 1996 à Atlanta, aux États-Unis. Derek a déjà été intronisé au Temple de la renommée de l’aviron canadien en remportant la médaille d’or olympique du huit masculin en 1992.

Athlète : Lesley Thompson-Willie

Lesley a eu une remarquable carrière d’aviron s’étalant sur 36 ans avec 8 participations aux Jeux olympiques et 19 aux Championnats du monde. Au cours de cette période, Lesley a remporté 5 médailles olympiques (1 d’or, 3 d’argent et 1 de bronze) et 10 médailles aux Championnats du monde, s’imposant ainsi comme l’une des barreuses les plus vénérées au monde. Elle a également été intronisée au Temple de la renommée de l’aviron canadien en tant que membre de l’équipe féminine de huit médaillée d’or en 1992 ainsi qu’au Temple de la renommée olympique canadien en 1994

Équipage : Championnes du monde en deux de couple féminin1997/98 (Emma Robinson et Alison Korn)

Emma et Alison ont atteint l’excellence en aviron en remportant deux championnats du monde consécutifs en duo féminin, tout en doublant leur palmarès lors des mêmes régates pour ancrer et mener le huit avec barreur féminin à deux podiums – argent et bronze. Emma et Alison sont toutes les deux, deux fois olympiennes et ont participé aux Jeux olympiques de 1996 et de 2000, remportant respectivement l’argent et le bronze.

Bâtisseur : Jean-Christophe (JC) Marly

Depuis plus de 20 ans, JC Marly s’est engagé à créer une expérience d’aviron communautaire inclusive à Toronto.  Les programmes d’aviron côtier et en eau libre ainsi que la création du programme d’aviron en soirée comptent parmi ses contributions au club d’aviron de Hanlan où il siège à titre de membre du conseil d’administration depuis plus de 10 ans et dont il a assumé la présidence de 2017 à 2021.

Bâtisseur : Nancy Storrs (à titre posthume)

Au-delà d’une carrière sportive étonnante, Nancy Storrs a joué un rôle déterminant dans le développement de l’aviron des maîtres au Canada dans les années 1980. Pendant plus de 30 ans, Nancy a organisé les Championnats d’ergomètre de l’Ontario qui est devenu aujourd’hui un championnat majeur en salle. En 1987, Nancy est devenue la voix et le visage de la Régate du Royal Canadian Henley. Ses contributions exceptionnelles au sport de l’aviron lui ont valu plusieurs distinctions en tant qu’athlète, entraîneure et bénévole tout au long de sa carrière, y compris une intronisation au Temple de la renommée de l’aviron des États-Unis en 1991.

Nous tenons à souligner les membres du Temple de la renommée de l’aviron canadien 2023 qui ont été honoré lors d’une cérémonie antérieure.

Équipage : Médaille d’or en couple aux Jeux olympiques 1964 (Roger Jackson et George Hungerford)

Le destin a réuni ces deux rameurs talentueux pour participer aux Jeux Olympiques de Tokyo de 1964. Ce duo de dernière minute a donné lieu à la seule médaille d’or du Canada à ces Jeux olympiques. Roger et George ont été intronisés au Panthéon des sports canadiens et ont reçu le trophée Lou Marsh.